Recherche personnalisée Québec Radio Inter
Chaîne TV ferroninternational Ferron International
Joignez notre groupe Facebook.
Qui sommes-nous?
      Personnages de Manon Otis  
     

L’esprit de Québec Radio Inter.com

 

Mis en ligne pour la première fois le 4 mai 2008 Québec Radio Inter est la seule radio sur la planète qui diffuse 100% des musiques d’hier et d’aujourd’hui composées et/ou interprétées par des Québécois de souche ou d’adoption.

QUÉBECRADIOINTER.COM ou si vous préférez QRIRADIO.COM, vous permet donc de faire connaissance avec toutes les cultures musicales du Québec  actuel.   Afin de pouvoir mieux apprécier ses  artisans, en plus pouvoir les écouter, notre site vous présente leurs vidéos et site web.

Également  vous pourrez visiter virtuellement toutes les régions du Québec, mieux connaître son histoire, vous familiariser avec la parlure d’ici et vous initier à ses mets typiques. Et si , en tant qu’étranger,  votre attrait pour le QUÉBEC vous incite à venir vivre avec nous, vous trouverez des renseignements pertinents pour vous y installer.

Nous recevrons avec une très grande attention vos commentaires que vous aurez l’obligeance de nous envoyer à l’adresse suivante : quebecradiointer@hotmail.com.

En terminant, nous tenons à signaler, qu’avant de lancer Québec Radio Inter, nous avons consulté des spécialistes en droits d’auteur afin de bien connaître nos responsabilités envers les créateurs. Et nous nous engageons donc à respecter intégralement nos obligations en ce domaine.

Bonne écoute… et Bon séjour virtuel ou en personne au Québec.
 
  Cliquez pour agrandir les photos      
 
Photo de René Ferron, fondateur de Québec Radio Inter
 
L’équipe de Québec Radio Inter.com

Dès l’âge de 16 ans, René fait de la radio comme animateur, interviewer et réalisateur. Puis, passe à la télévision comme animateur, réalisateur, concepteur et producteur d’émissions. Beaucoup de Québécois ont d’ailleurs déjà regardé ses émissions à succès comme Caméra 86-93, Coup de Foudre, Dossiers Mystères, S.O.S. Télé.

Mais le cœur de René a toujours été avec la radio. C'est ainsi que le 30 novembre 1998, il lance Radio-Monde, la première radio planétaire de langue française qui s’était donnée pour mission de rapprocher les diverses communautés de la francophonie. Il était visionnaire… mais « être visionnaire c’est avoir tort d’avoir raison trop tôt! ». En 2000, la bulle web se dégonfle, Radio Monde se tait.
Dix ans plus tard, soit en mai 2008, rebelote! Québec Radio Inter, la seule radio au monde qui diffuse 100% d’œuvres québécoises, est propulsée sur le net.

En savoir plus sur René Ferron...


 
         
 
Photo de Allen Vallières, webmestre et consultant
 

René, n'étant pas très doué pour la "mécanique informatique", a eu le bonheur de rencontrer, il y a déjà plus de 10 ans, un jeune homme de bon goût, charmant et ingénieux qui répond au nom de Allen Vallières.

Merveilleux! Car Allen, en 30 ans de carrière en communication, en est au démarrage de sa troisième radio. Comme il a eu le privilège de travailler pour Astral Media, CKOI et Rythme FM, il connaît donc les trucs du métier. C'est d'ailleurs lui, Allen, le créateur de notre site web.

 
         
 
Photo de Manon Otis, une jeune peintre flamboyante
 

Vous avez sûrement été frappé par le tableau qui agrémente cette page. Cette oeuvre qui représente l'humanité planétaire est de Manon Otis, une jeune peintre flamboyante qui a des collectionneurs à travers le monde. Manon Otis serait-elle donc planétaire elle aussi ? Vous en avez la certitude maintenant ! Vous voulez en voir plus ? Allez visiter son site www.manonotis.com et la galerie officielle Le Luxart

 
         
 
Express design, comcepteur du logo Québec Radio Inter
 

Le logo de Québec Radio Inter est une création de EXPRESS DESIGN.
EXPRESS DESIGN, LA PASSION DU GRAPHISME!
Directrice : Suzanne Langford
Graphiste : Yvon Larochelle
735, ch. Principal
Cap-aux-Meules, Îles-de-la-Madeleine
(418) 986.66.66

 
         
 
Photo de Marcomé, la compositrice de nos ritournelles
 

Comme vous pouvez bien vous en douter, René n'est pas seul dans cette galère. Afin de donner le ton, en attendant de donner le son, il a rencontré une jolie jeune ancienne collaboratrice, Marcomé, à qui il a demandé de nous chanter un indicatif sonore spatial.

 
         
 
Tableau de Manon Otis, Salsa 48x36
 

Sur Québec Radio Inter, vous pourrez entendre en autre...

Nos classiques, nos immortels quoi…. comme Charlebois, Vigneault, Lévesque, Ferland, Leyrac, Leclerc, Dion, Beau Dommage, Rivard, Desjardins, Julien, Reno, Dor, Forestier, Lecor, Dufresne, Dubois, Forestier, Léveillé, Valiquette, Gauthier, Tell, Calvé, Farmer, Richard, Ste-Marie, Lavoie, Thibeault, Lapointe, Lemay, Lelièvre, Thério, Choquette, Piché, Lalonde, Plume, Voisine, Shock, Montcalm, Boule noire, Laure, Bélanger, Emmanuelle, Lautrec, Fabian, Claude, Cousineau, Garou, Harmonium, Boulay, Leloup, Jalbert, Pelchat, Pelletier, Corcoran, Blouin, Mitsou, Tremblay, Faulkner, Berthiaume…

Nos traditionnels comme Madame Bolduc, La Bottine souriante, Labrecque, Robi, Bertrand, Lejeune, Suroit, Deraspe, Aglaé, Quatuor Alouette, Trio Lyrique, Collégiens troubadours, Jeanne Darbois…

Nos talents émergents comme Florence K, Alfa Rococo, Tricot machine, Ariane Moffat, 3 gars su’l sofa, Damien Robitaille, Annie Villeneuve, Antoine Gratton, Call Me Poupée, Catherine Major, David Marin, Dobacaracol, Dumas, Étienne Drapeau, Gérald Genty, Ima, Isabelle Cyr, Jérôme Charlebois, Jorane, Jérôme Minière, Linda Racine, Lynda Thalie, Malajube, Marie-Anne Catry, Marie-Annick Lépine, Marie-Marine, Martin Léon, Martin Giroux, Martine Mai, Mauvais sort, Monsieur Mono, Naila, Omnikrom, Pascale Picard, Stéphane Côté, Shilvi, Thomas Hellman, Tricot Machine, Vincent Vallières…

Nos Cowboys… et Cowgirls comme Willie Lamothe, Renée Martel, Bobby Hachey, Annie Blanchard, Dani Deraiche, Angèle Arsenault, Linda Rocheleau, Manon Bédard, Georges Hamel, Mara Tremblay, Marcel Martel, Marie King, Patrick Norman…

Nos gammes culturelles avec Marco Calliari, Bia, Leonard Cohen, Carol Welsman, Bob Walsh, Corneille, Elsiane, Ian Kelly, Jubilation Gospel, Lhasa, Lilison Di Kinara, Luck Mervil, Michael, Monica Freire, Laure Péré, Nicola ,Lynda Thalie, Suzie Ariolli Ciccone, QBanito…

Nos premières Nations avec Florent Vollant, Taima, Claude McKenzie, Samian, Chloé Ste-Marie et le groupe Kashtin…

…et nos fantaisistes… alors là… c’est la surprise…..!!!!

Et il n’y a pas que de la musique sur Québec Radio Inter. Grâce à notre lien vers les Coins Du Québec, vous pouvez visiter toutes les régions du QUÉBEC comme Charlevoix, la Gaspésie, les Îles-de-la-Madeleine, la Montérégie, Lanaudière, l’Abitibi-Témiscamingue, les Cantons de l’Est, la Mauricie, les Laurentides, la Baie James, Manicouagan, Chaudière-Appalaches, Duplessis, Anticosti, Bas St-Laurent, Saguenay-Lac St-Jean, Nunavik, Outaouais, et bien sûr Laval, Montréal et son quartier du Vieux-Montréal, la ville de Québec et ses quartiers historiques.

 
         
 
Bruno Guglielminetti
 

LE DEVOIR.COM
Bruno Guglielminetti
Édition du lundi 12 mai 2008
Mots clés : médias, Technologie, Information, Internet, Québec (province)

Le moins que l'on puisse dire au sujet de René Ferron, c'est que l'homme est persévérant. L'homme d'affaires à la retraite, ex-producteur de la télévision qui a fait sa fortune avec des émissions diffusées au tout début de Télévision Quatre Saisons (ex: Caméra 86-93, Coup de foudre, Dossiers Mystères), a depuis longtemps le goût de faire de la radio ou devrais-je dire, d'avoir sa propre station de radio. Et à défaut de convaincre le CRTC de lui confier une fréquence sur la bande FM, René Ferron a compris que l'avenir des entrepreneurs en télécommunication passait peut-être par le Web.

Il y a quelques jours, l'homme d'affaires inaugurait sa troisième webradio sur Internet. Au Québec, et même dans la francophonie, René Ferron fait figure de pionnier dans le domaine de la radio indépendante sur Internet. Sa toute première radio, Radio-Monde, il l'a lancé en novembre 1998. Une radio musicale qui aura duré deux ans. De cette radio francophone mondiale aura germé l'idée d'une seconde radio baptisée Radio Passion. Une radio diffusant uniquement de la musique romantique, entrecoupée de texte du même type. Mais cette fois encore, la deuxième radio financée entièrement par l'ex-producteur aura de la difficulté à survivre au dégonflement de la bulle spéculative des années 2000.

Dix ans plus tard, l'homme ne s'avoue pas vaincu, loin de là, et devant un échec à convaincre l'instance fédérale de lui offrir une fréquence pour diffuser une radio totalement québécoise sur la bande FM de la grande région montréalaise, René Ferron se tourne encore une fois vers le Web. L'homme de la webradio affirme que Québec Radio Inter est la seule radio au monde qui diffuse uniquement des oeuvres musicales québécoises sur Internet. Et sur le site de la webradio, on ajoute, "des oeuvres d'hier et d'aujourd'hui composées ou interprétées par des Québécois de souche ou d'adoption".

Bien que l'interface qui enveloppe cette radio ne soit pas des plus agréables à regarder graphiquement parlant, il ne faut pas se fier à la première impression. Car derrière chaque icône se cache une programmation fort intéressante. En plus d'offrir une sélection musicale en continu, Québec Radio Inter propose des découvertes sous diverses sections thématiques qui vont des nouveaux talents du show-business québécois en passant par la musique d'ailleurs produite au Québec ou encore, celle produite par les immortels, les représentants des communautés autochtones ou encore, par ceux qui font vibrer la corde country.

Cette nouvelle arrivée dans le paysage illustre bien l'intérêt que les internautes ont pour le contenu original que l'on trouve en ligne. Car pendant que M. Ferron se lance à nouveau dans la radio sur Internet, de l'autre côté du spectre, plusieurs jeunes Québécois ont décidé de faire leur place dans le monde télévisuel sur Internet en attendant que la télévision traditionnelle les découvre et leur propose une case horaire.

Depuis quelques semaines, le chroniqueur web Dominic Arpin collige sur son carnet les productions québécoises offertes sur le Web. Le nombre devenant de plus en plus grand et la curiosité des lecteurs devenant de plus en plus grande également à ce sujet, Dominic Arpin a décidé de créer un lieu de convergence pour la webtélé québécoise.

D'ici à la fin du mois de juin, lui et quelques enthousiastes de la webtélé d'ici vont mettre en ligne WebTV Hebdo. Comme l'explique Arpin sur son carnet, "chaque jour, l'équipe de WebTV Hebdo aura pour mission de surveiller les nouvelles sorties, de rapporter et d'analyser les actualités de la webtélé, de critiquer les épisodes, de répertorier les séries, de s'entretenir avec les acteurs de ce nouveau média, bref de guider les internautes dans ce fascinant univers". Et la tâche est grande, car le contenu foisonne d'un peu partout. Pas une semaine ne se passe sans qu'un nouveau projet me parvienne aux oreilles.

Des projets qui sont mis en place par de jeunes comédiens, des jeunes humoristes ou communicateurs qui cherchent à faire leur nom. Et à défaut de trouver une porte d'entrée ou une oreille attentive à leur démarche de création chez les gros joueurs traditionnels, ils tentent leurs chances sur le Web.

Évidemment, tous ne connaîtront pas le succès des Têtes à claques ou du cas Roberge. Mais leur persévérance pourrait bien être le gage d'une nouvelle source de divertissement au Québec pour les années à venir. Car maintenant que les ordinateurs peuvent facilement être reliés aux téléviseurs de nos salons, il est proche le jour où vous n'aurez pas à faire de très grands efforts pour basculer de la programmation télévisuelle traditionnelle à la programmation en provenance du Web. Et avec un portail sur la webtélé québécoise comme le WebTV Hebdo que prépare Dominic Arpin et ses acolytes, ça risque d'arriver plus rapidement que prévu.

Reste à voir maintenant qui seront les premiers à acheter des espaces publicitaires sur ce site pour annoncer leurs émissions. Les diffuseurs traditionnels pour essayer de ramener les internautes chez eux ou les nouveaux producteurs de contenu pour profiter de l'intérêt de la nouvelle plate-forme de diffusion. À suivre!

- www.quebecradiointer.com
- www.dominicarpin.ca

bguglielminetti@ledevoir.com

Bruno Guglielminetti est réalisateur et chroniqueur nouvelles technologies à la Première Chaîne de Radio-Canada. Il est également le rédacteur du Carnet techno (www.radio-canada.ca/techno).